Americanah, Chimamanda Ngozi Adichie

Chimamanda Ngozi Adichie est une écrivaine nigériane née en 1977.  Elle vit aujourd’hui entre le Nigeria et les États-Unis où elle est devenue une figure reconnue et incontestée de la lutte féministe et de l’empowerment des femmes afro-américaines.

22043hr_-592x296-1525668968

Americanah a cela d’unique qu’il est le roman qui a révélé Chimamanda Ngozi Adichie à l’Europe et aux États-Unis… Ce qui n’est pas une mince affaire compte tenu du peu de visibilité dont jouissent les artistes et intellectuels africains en Occident. En réalité, cela fait plus d’une décennie que sur le continent africain, l’auteure est considérée comme une référence dans le monde intellectuel et littéraire, grâce à ses romans tels que Purple hibiscus –L’hibiscus pourpre- (2003) ou Half of the Yellow SunL’autre moitié du soleil– (2006) sur la guerre du Biafra (1967-70)

Americanah, une odyssée sensible, cruelle et nuancée

Ifemelu quitte son Nigeria natal, Lagos sa capitale et Obinze son grand amour pour rejoindre les Etats-Unis. C’est à Princeton, dans le New Jersey, qu’elle a prévu de poursuivre ses études en communication. À son arrivée sur le sol américain, elle réalise pour la première fois de sa vie qu’elle est noire.

Dear Non-American Black, when you make the choice to come to America, you become black.

Pendant 13 ans, elle devient une “americanah”, surnom donné par les nigérians à leurs compatriotes expatriés aux États-Unis. Elle vit au rythme de ses rencontres, incertitudes, bonheur et déceptions, qui l’aident à prendre conscience du rapport problématique qu’entretiennent les États-Unis avec la couleur de peau mais surtout, la discrimination qui irradie le quotidien, les institutions et les rapports humains.

The only reason you say that race was not an issue is because you wish it was not. We all wish it was not. But it’s a lie. I came from a country where race was not an issue; I did not think of myself as black and I only became black when I came to America. When you are black in America and you fall in love with a white person, race doesn’t matter when you’re alone together because it’s just you and your love. But the minute you step outside, race matters. But we don’t talk about it. We don’t even tell our white partners the small things that piss us off and the things we wish they understood better, because we’re worried they will say we’re overreacting, or we’re being too sensitive.

Difficile donc d’y trouver sa place et de ne pas rentrer au pays. “En descendant de l’avion à Lagos, j’ai eu l’impression d’avoir cessé d’être noire“, murmure Ifemelu pour elle-même lorsqu’elle foule de nouveau sa terre natale après plus de dix ans d’absence.

Même musique du côté d’Obinze, qui avait promis de rejoindre Ifemelu mais ne parvient jamais à obtenir de visa pour les États-Unis et se lance à l’assaut de l’Angleterre où il espère construire un avenir, une destinée qui lui laisse le choix. Après trois années passées à Londres dans l’insécurité et le désoeuvrement, vivotant entre petits jobs mal payés et visas non reconduits, menant une existence semblable à un “dessin au crayon effacé”, il est dénoncé et expulsé.

Pour ceux qui avaient toujours admiré les États-Unis de loin, vu en cette nation un terrain de liberté et de possibilités immenses, la chute est rude. Imefelu et Obinze ne peuvent que constater le repli de l’Occident face aux immigrants.

Elle le sentait depuis un certain temps, un sentiment d’épuisement tôt le matin, de flou, de non-appartenance. Il était chargé d’attentes informulées, de désirs mal définis, de brèves visions des existences différentes qu’elle aurait pu vivre, et au fil des mois il s’était transformé en un violent mal du pays. Le Nigeria devint l’endroit où elle devait être, le seul endroit où elle pouvait enfouir ses racines sans éprouver en permanence le désir de les arracher et d’en secouer la terre.

Le récit est riche, bouleversant, tendre et nous plonge dans la réalité sociale et politique d’un monde en perte d’humanité. Un roman initiatique lumineux.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.